Gazella, l’application sportive pour femmes qui pense à tout
Articles » Sport » Gazella, l’application sportive pour femmes qui pense à tout

Gazella, l’application sportive pour femmes qui pense à tout

Tu l’as encore fait.

Vous avez souffert, ri, transpiré, transpiré, apprécié… et vous avez atteint l’objectif de cette course de 10km comme chaque dimanche.

Avec les endorphines déclenchées, sans y croire du tout, et avant que les notifications commencent à sonner sur votre mobile des messages qui vous demandent comment vous avez fait, vous vous dépêchez de télécharger votre meilleure photo sur Instagram et de partager avec ceux qui connaissaient le défi pour vous, que vous l’avez réalisé.

On leur parle des peurs, des émotions, du plaisir de partager des dimanches entre amis, des rires, du fait qu’on n’a pas abandonné… mais il y a quelque chose dont on ne parle jamais.

Cette course. Celui que vous avez fait l’impossible, que vous avez réalisé votre meilleur temps ou qui supposait un effort supplémentaire… cette course que vous avez fait en plus, avec les règles…

« S’ils savaient… », vous pensez. « Si je te disais qu’en plus, ce jour-là, j’avais mes règles… »

Eh bien, moi, oui. Je ne sais pas si c’est une pure coïncidence, je ne sais pas si c’est parce que je cours tant de courses, ou que dans les courses les plus importantes, ça arrive comme avec les voyages et les nerfs qui vous jouent un tour… mais presque toutes ont coïncidé avec une journée « où on aime l’odeur des nuages », comme je dis souvent à mon amie Leticia en plaisantant le matin, quand elle me dit « Encore » ?

Cela m’a toujours fait prendre conscience de la façon dont le cycle menstruel affecte l’entraînement, les compétitions… mais au fond, c’est l’expérience qui me l’a fait apprendre.

Personnellement, pour moi, le pire jour est la veille des règles. Je me souviens encore de plusieurs 10km (celui de Pozuelo, la course de La Melonera….) dans lesquels j’ai réalisé pourquoi j’avais tant souffert.

Cependant, dans mon cas, une fois qu’il commence (au-delà de l’inconfort et de l’inconfort de ces jours-là), il n’affecte généralement pas ma performance. En fait mon MMP (Meilleure Marque Personnelle) en 5 et 10 kms, coicidió avec « ces jours-là »… mais vous savez qu’en cela, chaque femme est un monde… et dépend de nombreux autres facteurs.

C’est pourquoi je pense qu’il est intéressant de parler d’une application qui est sortie il y a quelques jours et j’avoue que je ne l’ai pas encore essayé, mais je pense que c’est intéressant pour ceux qui sont intéressés.

Il s’appelle Gazella (pour moi, il est inévitable de se souvenir de Gazelle, le personnage de Zootrópolis, un de mes films préférés de Disney) et il essaie d’adapter l’entraînement, la nourriture et tout ce qui a trait aux deux choses, au cycle menstruel.

Vous saisissez vos données et êtes responsable de la planification des formations en fonction de vos « circonstances ».Gazella App Sport, Femme et menstruation

J’admets que, a priori, je pense que c’est une très bonne idée et que le fait de savoir qu’il y a d’excellents professionnels et athlètes qui savent de quoi ils parlent me rend très confiant. J’ai eu l’occasion de voir quelques conseils en matière de nutrition et j’ai également pensé qu’ils étaient bons, même si, comme je vous le dis, je ne les ai pas encore essayés.

Gazella App Sport, Femme et menstruation

Nous verrons si c’est une application flexible, qui vous permet de combiner l’entraînement que vous avez déjà, ou avec les dates de course… ou si vous devez faire 100% de ce que l’on vous dit.

J’essaierai d’y jeter un coup d’oeil et je vous le dirai. Je pense qu’en ce moment, il n’était disponible que pour Android.